FinancementÊtre rappeléEspace pro
Accueil Actualités ENTRETIEN : L'ELECTRIQUE VA VOUS RENDRE ZEN
juillet 2021

ENTRETIEN : L'ELECTRIQUE VA VOUS RENDRE ZEN

Les véhicules électrifiés se montrent très économiques à l’usage. Sur l’entretien, un des premiers postes de dépenses, les économies peuvent être substantielles.
La mécanique d’un véhicule électrique est simple. Le nombre de pièces qui la compose est d’environ cinquante quand il peut atteindre cinq fois plus pour une thermique. Les principales pièces d’usure n’y sont pas présentes.
ENTRETIEN : L'ELECTRIQUE VA VOUS RENDRE ZEN
Ainsi, il n’y a pas de démarreur, d’alternateur, d’embrayage, de bougies, d’échappement, de boîte de vitesses et pas de courroie de distribution, même le nombre de durites est réduit. Seuls les trains roulants, freins, feux, climatisation, essuie-glaces restent communs aux deux motorisations. Moins de pièces mais également moins d’actions à réaliser comme les vidanges et changements de filtres, annuels sur une thermique. Les révisions se limitent donc, en dehors de l’entretien des pièces communes aux deux motorisations, à un contrôle de l’électronique et de la capacité de charge des batteries, que la plupart des constructeurs garantissent maintenant plus de 6 ans ou 160 000 km. De ce fait, il est préconisé une révision tous les 15 000 km pour un véhicule essence, 20 000 km pour un diesel et seulement entre 25 000 et 30 000 km pour un électrique. Les écarts de prix deviennent donc conséquents. Les différentes études concernant le budget entretien notent des différences de 20 % à 35 % entre une électrique et une thermique en fonction des modèles.
Pour les véhicules hybrides, c’est différent. Les révisions vont être calées sur l’utilisation du thermique, soit tous les 15 000 km pour une essence, avec également un contrôle de la capacité de charge de la batterie. L’écart de budget d’entretien se fera plus sur le fonctionnement avec une moindre usure des consommables, mais cela sera directement lié à l’attitude du conducteur. Ainsi, le système de freinage régénératif, privilégiant le frein moteur, permet aux plaquettes et disques d’être beaucoup moins sollicités. Tout comme les pneus, même s’ils doivent supporter un poids du véhicule plus lourd dû aux batteries, ils s’useront moins vite après l’adaptation à une conduite plus souple inhérente à l’hybride. On considère que pour ces deux consommables, la durée de vie peut être doublée par rapport au thermique. L’hybride, c’est également moins d’usure du moteur, notamment en cycle urbain où sollicitations et montées en température sont les plus importantes, mais là encore, cela demande d’avoir un bon usage de l’hybride en anticipant ses charges pour utiliser sa voiture en 100% électrique dans cet environnement.
A retenir :
  • Un véhicule électrique est composé de peu de pièces
    La différence de budget entre thermique et électrique peut atteindre 35 %
    Le coût d’entretien d’une hybride est lié à votre conduite